espace professionnels du massage

le blog unmei

| idées cadeaux |

paiement sécurisé Paybox

| Labels bio |

| La belle histoire du thé # 3 - L'art chinois du thé : le gong fu cha |

| Guiom | 26.08.2016 |

Contrairement à la cérémonie du thé japonaise (le cha-no-yu), le gong fu cha (l’art d’agir avec application), art du thé chionois ne revêt pas de connotation sacrée.

 


faire ressortir toutes les subtilités du thé


Il s’agit plus d’une méthode conviviale dont le principal objectif est de faire ressortir toutes les subtilités du thé grâce à des accessoires raffinés qui ont une importance capitale et une préparation parfaitement orchestrée.


Parmi les principaux ustensiles, on peut citer :



  • le Yixing Hu, théière en terre provenant du Yixing. Cette terre a comme propriété d’être extrêmement ferreuse ce qui lui permet de supporter des températures élevées. Les artisans potier donnent à chaque théière une forme particulière appropriée à chaque type de thé.

  • le Wen Xiang Bei, petite tasse dans laquelle on verse un peu de thé pour le sentir.

  • le Cha Bei, petite tasse sans hanse dans laquelle on boit le thé,



libérer les saveurs contenues dans les feuilles


Le principe de l’art du thé repose sur l’optimisation du processus d’infusion : les feuilles sèches vont en effet être réhydratées et progressivement revenir à leur forme d’origine. Plus elles s’ouvriront, plus elles vont libérer leurs saveurs dans l’eau. L’objectif du gong fu cha est donc de capter au mieux les saveurs contenues dans les feuilles.


C’est la raison pour laquelle les ustensiles utilisés et les différentes étapes de l’infusion sont si importantes.


Dans la « voie du thé japonaise » (le cha-no-yu), nous découvrirons l’importance de l’environnement qui entoure la cérémonie afin d’accompagner le thé jusqu’à son aboutissement divin…


Prochain article : le cha-no-yu, la voie du thé

Partager ce billet sur la toile

Mots-clés

N'hésitez pas à réagir à cet article





Propulsé par Rentashop Ecommerce